MOULIN Jean Michel Notaire à CARRY LE ROUET (13620) – Notaire Jean Michel MOULIN à CARRY LE ROUET – Notaire AIX EN PROVENCE – Notaire pas cher, Conseil Gratuit, Vente Immobilier – Testament – Contrat de Mariage – Succession – Frais de Notaire – Décès – Adoption – Partage – Rédaction Acte authentique

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

Jean Michel MOULIN Notaire
Notaire
Langues : Anglais



Fiche mise à jour le 08/06/2015

Me MOULIN Jean Michel

Notaire à Carry Le Rouet


Adresse : 17 Avenue Draio De La Mar - CARRY LE ROUET

Téléphone
Fax  
Afficher le Numéro
Tél. bureau  
08 90 11 59 48
SMS ENVOYEZ UN SMS Annuler

Le numéro de téléphone mobile de ce professionnel n’a pas été renseigné.


Veuillez le contacter par téléphone ou par email (si disponible)

Me MOULIN Jean Michel s'est enregistré auprès du tribunal de commerce de Marseille 8eme arr. , il exerce sous la forme juridique Exercice libéral, et est immatriculé avec le code 6910Z qui correspond au secteur Activité Juridique – Notaire voir k-bis.
Ce professionnel exerce au sein de JEAN-MICHEL MOULIN & CHRISTOPHE IMBERT -- Étude Notariale, immatriculée depuis le April 20, 2005 sous le code NAF 6910Z
Afficher Renseignements Commerciaux / Société

Adresse Professionnelle :
17 Avenue Draio De La Mar BP 50 13620 Carry Le Rouet
Adresse Secondaire:
28 rue Colonel Rozanoff BP 50 13620 Carry Le Rouet
Étude Notariale :
Instances Principales :
Tribunal de Grande Instance Tribunal d'Instance Cour d'Appel Tribunal de Commerce Cour Administrative d'Appel Chambre Nationale des Notaires

Lieux d'exercices

Adresse principale :

JEAN-MICHEL MOULIN & CHRISTOPHE IMBERT à CARRY LE ROUET

17 Avenue Draio De La Mar BP 50 13620 Carry Le Rouet

Autres lieux d'exercice :

  • 28 rue Colonel Rozanoff BP 50 13620 Carry Le Rouet voir le plan
CARRY LE ROUET *
28 rue Colonel Rozanoff BP 50 13620 Carry Le Rouet
Tél. 08 90 11 59 48
Fax. Afficher le Numéro


« On estime davantage ses juges que ses avocats, car on juge ses avocats par cela même qu’ils nous défendent. » Maurice Sachs